Least Developed Countries Launch Renewable Energy and Energy Efficiency Initiative, Join Global Partnership to Rapidly Scale Up Clean Energy Transformation Worldwide

 

LDC REEEI graphic.PNG

MARRAKECH–Today, the Least Developed Countries Group announced the launch of its new Renewable Energy and Energy Efficiency Initiative (REEEI) for Sustainable Development. The initiative is one of the key, concrete outcomes of the Marrakech climate conference.

REEEI will scale up the provision of renewable energy to LDCs while promoting energy efficiency; recognising the crucial role that energy plays in rural development, industrialisation and the provision of services. REEEI was welcomed by LDC ministers and heads of delegation, representing the world’s 48 poorest countries, at a meeting of LDC negotiators in Kinshasa in September. REEEI will be a key element of the Global Partnership on Renewable Energy and Energy Efficiency, also to be launched in Marrakech.

Representatives of the LDC group sparking life into the initiative include:

  • Tosi Mpanu-Mpanu, Chair of the Least Developed Countries Group and Head of delegation of the Democratic Republic of the Congo
  • Gebru Jember Endalew, Incoming Chair of the Least Developed Countries Group and head of delegation of Ethiopia
  • Ram Prasad Dhital, Executive Director of Alternative Energy Promotion Centre, Ministry of Population and Environment, Nepal

Mr. Mpanu-Mpanu said “The LDC REEEI demonstrates the continued commitment of the LDC Group to real solutions that benefit real people on the ground. The initiative will enable LDCs to leapfrog fossil fuel based energy and light up the lives of millions of energy-starved people through modern, clean and resilient energy systems.”

“The adoption of the Paris Agreement and Sustainable Development Goals are flicking the switch on a new phase of global action and implementation. The LDC REEEI is an important part of this process emerging from the Marrakech climate conference, providing concrete action to address climate change while empowering the world’s most vulnerable communities to build a path to sustainable development.”

Mr. Jember said “The LDC REEEI is a key success for the LDC Group here in Marrakech. Going forward the initiative will empower our poorest communities and put the LDCs ahead of the curve in taking ambitious mitigation action.”

“The initiative will ensure no LDC is left behind by strengthening the capacity of LDCs to tap into existing initiatives, including the Africa Renewable Energy Initiative, and providing support to those who fall within the cracks between current frameworks.”

Mr. Dhital said “Most of the world’s 1.3bn people who lack adequate access to energy live in LDCs. Yet we face many economic, social and institutional obstacles on the path to energy growth, and grapple with a lack of capacity to overcome them.”

“The LDC REEEI will stimulate decentralised energy, which can have the fastest impacts in rural communities and deliver local-ownership over energy supply, putting power into the hands of the people.”

Les Pays les Moins Avancés lancent l’Initiative pour l’Energie Renouvelable et l’Efficacité Energétique et rejoignent le Partenariat mondial pour une transition vers les énergies propres.

MARRAKECH – Aujourd’hui, le Groupe des Pays les Moins Avancés a annoncé le lancement de sa nouvelle Initiative pour l’Energie Renouvelable et l’Efficacité Energétique (IEREE) en faveur du développement durable. L’initiative est l’un des résultats clés et concrets de la conférence de Marrakech sur le climat.

L’IEREE permettra d’augmenter la part d’énergie renouvelable au sein des PMA et fera la promotion de l’efficacité énergétique car l’énergie joue un rôle crucial dans le développement rural, l’industrialisation et l’accès aux services. L’IEREE a été accueillie très favorablement par les ministres des PMA et les chefs de délégation représentant les 48 pays les plus pauvres du monde lors d’une réunion des négociateurs des PMA à Kinshasa en septembre. L’IEREE sera un élément clé du Partenariat mondial pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, qui sera également lancé à Marrakech.

Parmi les représentants du groupe des PMA qui ont lancé cette initiative, on peut citer :

– M. Tosi Mpanu-Mpanu, Président du Groupe des Pays les Moins Avancés et Chef de la délégation de la République Démocratique du Congo

– M. Gebru Jember Endalew, Président entrant du Groupe des Pays les Moins Avancés et Chef de la délégation de l’Éthiopie

– M. Ram Prasad Dhital, Directeur exécutif du Centre de promotion des énergies alternatives, Ministère de la population et de l’environnement, Népal

Mpanu-Mpanu a déclaré: « L’IEREE lancée par les PMA témoigne de l’engagement continu du Groupe des PMA à trouver de véritables solutions qui profitent réellement aux citoyens dans leur vie quotidienne. L’initiative permettra aux PMA de se passer des combustibles fossiles et d’éclairer la vie de millions de personnes privées d’énergie grâce à des systèmes énergétiques modernes, propres et résilients. »

« L’adoption de l’Accord de Paris et des Objectifs de Développement Durable donnent le coup d’envoi d’une nouvelle phase d’action et de mise en œuvre à l’échelle mondiale. L’IEREE des PMA est un élément important de la conférence de Marrakech sur le climat, fournissant des mesures concrètes pour lutter contre le changement climatique tout en donnant aux communautés les plus vulnérables la possibilité de construire un chemin vers le développement durable. »

Jember a déclaré: « L’IEREE des PMA est un succès clé pour le Groupe des PMA ici à Marrakech. Cette initiative permettra aux communautés les plus démunies d’aller de l’avant et de mettre les PMA à l’avant-garde avec des actions ambitieuses de réduction des émissions. »

«L’initiative permettra de veiller à ce qu’aucun PMA ne soit laissé de côté en renforçant la capacité de tous à exploiter les initiatives existantes, y compris l’Initiative Africaine pour les Energies Renouvelables, et en apportant un soutien aux exclus du système actuel.

Dhital a déclaré : «La majorité des 1,3 milliard de personnes dans le monde qui sont privés d’un accès à l’énergie vivent dans les PMA. Pourtant, nous sommes confrontés à de nombreux obstacles économiques, sociaux et institutionnels sur la voie de la croissance énergétique, et nous faisons face à un manque de capacité pour les surmonter ».

« Seulement 8% du financement climatique promis a réellement été utilisé à ce jour. Et concernant le financement de l’énergie, pourtant celui le mieux doté, les pays pauvres n’en ont reçu que 5%. Cette initiative aiderait les PMA à développer leur capacité de mettre en place les politiques et les projets nécessaires pour accroître les financements de l’énergie. »

Et M. Mpanu-Mpanu d’ajouter: « L’IEREE stimulera l’énergie décentralisée, qui peut avoir les impacts les plus rapides dans les communautés rurales et relocalisera localement l’approvisionnement en énergie en mettant le pouvoir dans les mains des gens. »

photo2

Advertisements

Comments are closed.

%d bloggers like this: